Eric Mouton

Changez votre image de couverture
Changez votre image de couverture
Le statut de ce compte utilisateur est Approuvés

Cet utilisateur n'a encore ajouté aucune information à son profil.

2 réponses sur “Eric Mouton”

  1. Débat clos, c’est ce que je lis sous votre réponse! elle est jolie votre vision de la libre expression. Vous avez peut-être raison en certains points mais en ce qui concerne la gène sonore des nantais vous vous voilez la face! pour preuve, quand vous êtes hospitalisé à l’Hôtel Dieu et que vous voyez passer les avions à votre niveau, les 400 mètres d’altitude que vous annoncez sont bien loin! à moins que le CHU soit plus haut que la Tour Eiffel, ce que j’ignorais!!!!! Mais restons en là, chacun ayant ses convictions, ce débat ne changera rien, je sais juste que des choses ont été décidées et votées et qu’en bons citoyens nous nous devons de les respecter, et que les zadistes cessent de casser le centre ville nantais, car là aussi ce sont les citoyens qui paient. J’espère vraiment pour vous que vous ne cautionnez pas leur actions minables en ville ainsi que la destruction de certaines zones d’accès au site de Notre Dame des Landes qui pourri la vie des riverains.
    Gilles

    1. Bonjour, moi-même, je suis né à Nantes et connait bien le CHU et ce n’est pas d’aujourd’hui que l’on entend passer les avions.Moi aussi je suis un bon citoyen mais je ne suis pas un mouton de panurge.Et lorsque l’on connait la collusion entre les politiques et les soi-disants hommes d’affaires et économistes qui défendent nos interets, je me pose beaucoup de questions?N’est-il pas plus simple d’aménager des structures existantes, de les améliorer plutôt que de détruire des milliers d’hectares de belles terres.C’est vous qui allez lutter à la place des zadistes?On a besoins d’eux pour nous faire réfléchir sur le monde actuel et sa fuite en avant.Quant aux communes du SUD Loire qui se plaignent aujourd’hui des nuisances des avions, elles sont bien contentes d’avoir pendant des années bénéficier des finances et du travail que leur apporte l’aéroport.Bonne continuation.

Laisser un commentaire